Qu’est-ce-que les sels de nicotine ?

Comme presque toute technologie, tendance ou passe-temps, le vapotage a des caractéristiques très basiques. Il y a eu de nombreux progrès depuis l’époque où l’on trouvait des cigalike pas cher dans les stations services et bureaux de tabac ! Aujourd’hui on peut même choisir entre nicotine purifiée et sels de nicotine.

Par contre, plus gros ne veut pas forcément dire mieux. Bien sûr, la plupart d’entre nous aiment la sensation, la saveur et la production de nuages d’un e-liquide à haute teneur en PG dans un clearomiseur subohm. Mais pour ceux qui ne s’intéresse qu’à la consommation de nicotine, utiliser des e-liquides à haute teneur en PG, c’est un peu comme avoir une Ferrari, c’est chouette mais pas forcément pratique.

Pratiquement tous ceux qui vapotent ont commencé pour arrêter de fumer. Passer dans la cour des grands, avec des appareils de 100 watts et des réservoirs de 5 ml, devrait être un choix et non une nécessité. Malheureusement, cela signifie que les gens qui préfèrent une cigarette électronique plus petite, moins chère et plus discrète devront se contenter d’une e-cigarette tube peu agréable en général, ou bien dépenser beaucoup d’argent pour avoir une cigarette électronique qui tient la route.

Les sels de nicotine, cependant, semblent être une solution magique ; la véritable solution pour aider les vapoteurs qui ont besoin d’un fort taux de nicotine. Cela dit, jetons un coup d’œil à cette toute nouvelle innovation et voyons ce que c’est, pour qui c’est recommandé et comment les utiliser.

Nicotine purifiée : la norme actuelle

Il y a une différence fondamentale entre la nicotine traditionnelle purifiée que nous utilisons dans nos e-liquides et les nouveaux sels de nicotine qui font rapidement les gros titres. C’est cette différence qui, non seulement la classifie séparément, mais qui crée une expérience entièrement nouvelle.

Pour mieux comprendre ce qu’est le e-liquide aux sels de nicotine, comparons-le à sa grande sœur, la nicotine purifiée. Sans être trop technique, la nicotine-base est la forme la plus pure de nicotine et est le  » produit  » par défaut de la plupart des fabricants. Cette solution de nicotine est simplement ajoutée à un mélange de glycérine végétale (VG) et de propylène glycol (PG) dans le flacon. C’est aussi ce que nous utilisons dans les thérapies de remplacement de la nicotine, comme les gommes à mâcher, les patchs, les inhalateurs et les pastilles à sucer.

De plus, la nicotine purifiée est la norme dans les cigarettes depuis des décennies, grâce à Phillip Morris de Marlboro dans les années 1960. Il a découvert que la nicotine-base associée à l’ammoniac fournissait une quantité beaucoup plus importante de nicotine (ce qui faisait des merveilles pour que les clients soient accrocs). Puisque nous essayons d’offrir un remplacement efficace de la nicotine dans les e-liquides, il est logique que nous utilisions la meilleure forme disponible.

Sels de nicotine

Nous avons donc établi que la nicotine-base ou nicotine purifiée est la nicotine la plus pure. Si c’est le cas, alors pourquoi les vapoteurs voudraient-ils quelque chose qui n’est pas aussi intrinsèquement efficace ? Comme le petit tour de Phillip Morris sur la nicotine basique, la réponse se trouve en chimie.

Qu’est-ce que les sels de nicotine ?

Les sels de nicotine sont composés exactement de la même nicotine que celle que l’on trouve à l’état naturel dans la feuille de tabac. Si cette forme de nicotine était ajoutée au liquide que nous utilisons, nous devrions le faire passer à des températures extrêmement élevées pour que la solution de nicotine soit efficace, et elle ne serait toujours pas aussi facilement absorbée que la nicotine purifiée. De même, comme la nicotine purifiée, le e-liquide aux sels de nicotine a besoin d’être modifié. La clé ici est l’acide benzoïque.

Leçon de chimie rapide

Nous n’essaierons pas de vous submerger par trop de jargon, alors restons sur les bases : pH et alcalinité. La nicotine purifiée a un pH plus élevé, ce qui entraîne une alcalinité accrue. Cette augmentation importante de l’alcalinité provoque un hit plus prononcé, ce qui amène les gens à passer à des quantités plus faibles que ce dont ils pourraient avoir besoin.

L’acide benzoïque a l’effet inverse. Il abaisse le pH de la nicotine, ce qui réduit l’alcalinité du processus. Le résultat final est une expérience de vape beaucoup plus douce.

De plus, cela permet de vapoter le mélange à des températures plus basses dans des tubes bon marché et des cigalikes à plus forte concentration de nicotine. Par exemple : les e-liquides mélangés à des sels de nicotine, bien que moins puissants, peuvent atteindre des niveaux de nicotine allant jusqu’à 50 mg. Essayez de vaporiter quelque chose comme ça dans votre clearomiseur traditionnel en subohm/mélange PG et dites nous quand vos poumons cesseront de vous brûler.

Avantages et inconvénients

avantages sels de nicotine par rapport à la nicotine purifiée

Les sels de nicotine ont évidemment des avantages et des inconvénients. Toutefois, ce qui pourrait être considéré comme un inconvénient pour certains sera en fait un avantage pour d’autres. Voyons donc les points forts et les points faibles des seils de nicotine.

Avantages

Satisfaction : Beaucoup de personnes qui essaient un e-liquide classique pour la première fois constatent souvent qu’elles n’obtiennent pas la même satisfaction ou le même  » hit  » de nicotine. De plus, il se peut que cela ne soit pas suffisant pour satisfaire leurs envies de fumer.

Un hit de nicotine plus doux : Pour de nombreux  » futurs  » vapoteurs, les e-liquides traditionnels sont trop forts et c’est à cause de la nicotine. Les fabricants de cigarettes utilisent des anesthésiques comme le menthol ou l’eugénol pour dissimuler et masquer la dureté de la nicotine. Ce n’est pas le cas des e-liquides, donc la sensation plus douce des liquides de sel de nicotine fait une énorme différence.

Moins d’impact sur la saveur : Ceux d’entre nous qui ont abandonné cette habitude et préfèrent les e-liquides sans nicotine peuvent remarquer une différence de goût marquée, même s’ils vapent le même produit. Cela est dû au fait que la nicotine purifiée affecte la saveur globale du liquide. Le e-liquide aux sels de nicotine n’a pratiquement aucun effet dans ce domaine, ce qui conduit à une expérience de vaporisation plus riche, plus savoureuse et plus agréable.

Moins cher : Soyons réalistes : une box et un tank efficace de type sub-ohm est beaucoup plus cher qu’un pod, ainsi que les nombreux e-liquides de qualité supérieure qui vont dedans. Si tout ce dont vous avez besoin est une expérience de vapotage discrète et peu coûteuse qui vous aide à obtenir juste la bonne quantité de nicotine, alors les sels de nicotine sont pour vous.

Inconvénients

Trop pour certains : Alors que les gros fumeurs ont besoin d’une forte dose de nicotine, les fumeurs plus modérés peuvent se contenter de 3 à 12 mg de nicotine. Il se trouve que c’est aussi le taux idéal pour les appareils à faible puissance. Par conséquent, les gens peuvent utiliser des e-liquides à haute teneur en VG dans leur tank subohm et se sentir complètement satisfaits de l’expérience qu’ils obtiennent.

Moins d’options : Les sels de nicotine sont restrictifs car vous devrez généralement vous en tenir aux tubes et pods. Les mods et les tanks sub-ohm plus traditionnels permettent des combinaisons tank/mod presque infinies. Chaque combinaison permet une production de nuages et des expériences de saveurs uniques. Sans oublier les combinaisons de résistances et les styles des atomiseurs reconstructibles plus avancés.

Moins de plaisir : Une excellente façon de décrire les e-liquides à base de nicotine par rapport aux sels de nicotine est  » la mode au détriment de la fonction « . Les sels de nicotine sont le choix parfait si vous avez besoin d’une forte dose de nicotine et que vous préférez une expérience plus proche de celle de la cigarette.

Les sels de nicotine sont-ils faits pour vous ?

C’est là que les choses se compliquent, et vous seul connaissez la réponse. Alors, si vous êtes décidé à utiliser des sels de nicotine, posez-vous les questions suivantes :

  • Suis-je un gros fumeur (un ou plusieurs paquets par jour) ?
  • Est-ce que je veux une expérience de tabagisme plus authentique, ou est-ce que je cherche quelque chose de nouveau ?
  • Est-ce que je veux de la vapeur douce et une teneur élevée en nicotine ?
  • Ai-je besoin d’un  » hit  » de nicotine plus fort ou plus subtil ?
  • La discrétion est-elle importante, ou les gros nuages sont-ils mon truc ?
  • Combien d’argent est-ce que je veux dépenser au départ ?

Ce ne sont que des lignes directrices. Commencer avec un petit appareil et utiliser des sels de nicotine est une bonne approche, et vous pouvez toujours passer à des réglages de subohms à haute teneur en VG et une baisse de nicotine lorsque vous vous sevrez et que vous commencez à vous diversifier. En fait, avec ou sans sel de nicotine, il est préférable de comprendre les bases avec une cigarette électronique simple avant de se diriger vers les différents types de résistances, tanks et réglages.

Laisser un commentaire

*

code